Nathalie M.

LA GARDE-ROBE
par (Libraire)
19 février 2020

La femme au coeur de ses états

C'est un BEAU livre.
Des illustrations de toute beauté qui donnent à voir le corps des femmes dans sa crudité, sous la peau, de l'intérieur organique.
C'est surprenant ; les organes vitaux, le sang, les fluides, les viscères deviennent habits de fête ou de défaites intimes.
On découvre au creux du corps, les coups faits aux femmes de le devenir, d'enfanter, de tomber malade, de vieillir, de mourir.
Des textes qui disent les différents états du corps, du cœur, de l'esprit féminins au plus intime.
C'est un livre BEAU d’exploser autant qu'exposer à chacun qui l'ouvre, le contemple, le lit, la féminité dans tous ses états.

LES VOYAGES MERVEILLEUX DE LILOU LA FEE
par (Libraire)
19 février 2020

Cherche et Trouve conté

Voici un ouvrage bien surprenant !
Dès la couverture, votre regard est happé, amusé. Mais qu'est-ce que cet étrange cheval chaussé de bottines ?!
Alors, ouvrons et lisons.
C'est un conte aux personnages féériques, qui nous invite à participer.
Pour faire progresser dans l'histoire, Lilou la fée nous convie à trouver des croissants, des bonnets bleus à pompon rouge, des étoiles vertes, des perles, des lunes...
C'est un livre à contempler, à observer, à se perdre de voir, qui ouvre l'imaginaire, le nourrit.
C'est un livre à lire à plusieurs, de concert, à partager.
Entrons joyeusement dans les voyages merveilleux de Lilou la Fée, pour le plaisir des enfants ( et des grands !).

Pelot Pierre

Héloïse d'Ormesson

par (Libraire)
19 février 2020

Nouvelles

Un condensé de nouvelles.
Histoires courtes où l'on plonge tout de suite au coeur du sujet.
Et le sujet, c'est la vie, les vies des états d'âme, de corps et de coeur qui vont avec.
Ça flingue, ça tombe amoureux ou malade, ça règle ses comptes, ça fait avec ses emmerdes.
Les existences s'esquissent sur quelques lignes, quelques pages, le temps de voir surgir un évènement bouleversant.
On est au coeur du sujet, à vif.
C'est une écriture d'une belle oralité, celle de Pierre Pelot. On pourrait presque dire gouailleuse et en même temps très travaillée, affinée à souhait.
Régal en concentré.

par (Libraire)
11 février 2020

La bonne idée !

Une petite histoire tout en anglais avec un CD associé, pour mieux maîtriser l'accent.
C'est un jour de rentrée pour Cat et Mouse et ils sont en retard !
On les voit évoluer tout le long de cette journée importante, avec les formules et expressions usuelles que l'on peut rencontrer au quotidien.
Des dialogues et des situations pour poser des questions, nourrir le vocabulaire et aborder des situations courantes.
C'est ludique et éducatif à la fois.
Voici un très bel outil pour aborder l'anglais.
Il n'en existe pas tant que cela !
A partir de 6 ans.

Ce qui est nommé reste en vie
par (Libraire)
5 février 2020

Mémoire comme guide

C'est un roman, et pourtant récit de la réalité de la maladie lorsqu'on la sait incurable.
L'auteure raconte le cheminement des malades atteints de glioblastomes ( un certain type de tumeur au cerveau ), et en parallèle celui des aidants ( principalement membres de la famille ).
Elle invite à percevoir mieux, après l'avoir vécu, les étapes de la maladie qui empire, dont on sait qu'elle est incurable, l'accompagnement que cela nécessite.
C'est un roman qui refait le chemin, de l'écrire.
C'est un roman qui prend en compte la parole des malades, tout autant que celle des soignants et des aidants.
Il dit la force, la justesse nécessaires et la détresse insondable qui traverse chacun si souvent de vivre la maladie, chacun à sa place.
Il invite à imaginer, à se mettre à la place, à ouvrir la réflexion de l'accompagnement pour le faire dans de meilleures conditions.
Il dit l'universalité que c'est de vouloir accompagner le mieux possible ceux qu'on aime, et ce qui matériellement pourrait être mis en place, pour un peu plus de sérénité.
Ce roman dit la vie par bribes, jusqu'à ce qu'elle cesse pour les uns et continue pour les autres.
Ces autres qui ont fait du mieux qu'ils pouvaient, qui continuent leurs vies, à la fois les mêmes et pourtant différents.