La démence du percolateur
EAN13
9782850611735
ISBN
978-2-85061-173-5
Éditeur
1er Parallèle
Date de publication
Nombre de pages
182
Dimensions
20,6 x 13,1 x 1,5 cm
Poids
215 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La démence du percolateur

De

1er Parallèle

Offres

Autre version disponible

Après la Mélancolie du pot de yaourt (2020), Philippe Garnier raconte la folle intimité qui nous unit aux innombrables machines du quotidien.
" Dans les salles des ventes, les habitués du premier rang font monter les enchères par des signaux discrets. Seul le commissaire-priseur repère le léger froncement des sourcils, le clignement des paupières. C'est peut-être ainsi que nous devrons nous adresser aux machines. Chacun disposera de son langage facial qui servira à la fois d'ordre et de signature. L'un fera démarrer son véhicule par une moue dubitative, l'autre allumera son téléphone par un sourire en coin. Il est en effet souhaitable que nous gardions un léger signal extérieur à produire et que nos pensées ne soient pas intégralementlisibles. "
Après Mélancolie du pot de yaourt, Philippe Garnier entreprend d'ausculter ce grand monde des machines qui nous a déjà absorbés. D'une plume tranchante et sans rien sacrifier à son goût de l'absurde, depuis la douceur inflexible des manivelles jusqu'à l'ennui des gardiens de data centers, il propose autant de rêveries tendres et implacables sur les rouages et les algorithmes qui nous gouvernent.______________________________________________
" Ni ironique, ni nostalgique, ni ingénu, ni blasé, mais flottant quelque part entre ces quatre états,enfant naturel de Barthes et cousin éloigné de Delerm, l'auteur évoque en mode mineur un siècle d'appareils et de prothèses de toute sorte. " Philippe Lançon, Charlie Hebdo
" C'est futé, c'est drôle, c'est stimulant, le fruit d'un cerveau qui affiche une douce et nécessaire dinguerie. " Jeremy Noé, La Marseillaise
" "Les machines façonnent nos gestes et modifient notre vie corporelle', écrit Philippe Garnier. Son essai est riche car il est sobre. L'auteur dit les choses comme il les vit. Les petites intrusions chez Platon ou Simondon ne sont là que pour appuyer le propos par quelques réflexions savantes, mais l'essentiel demeure le vécu. " Laurent Lemire, Livres Hebdo
" D'une plume tranchante et sans rien sacrifier à son goût de l'absurde, l'auteur propose une rêverie tendre mais intransigeante sur les contrariétés numériques et machinales de notre époque. " Trois Couleurs
" Traversant avec humour le temps dans les deux sens, ces réflexions livrent notre univers mécanisé à notre étonnement philosophique. " Philosophie Magazine
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Philippe Garnier