Au vent mauvais

Kaouther Adimi

Seuil

  • Conseillé par (Libraire)
    28 décembre 2022

    Fresque de l'Algérie sur près d'un siècle à travers le récit intime de deux époux longuement séparés. Un roman merveilleux sans fioriture, riche en péripéties avec des personnages ultra attachants. Une pépite !
    - Manon


  • Conseillé par (Libraire)
    22 septembre 2022

    Fresque de l'Algérie sur près d'un siècle à travers le récit intime de deux époux longuement séparés.
    Un roman merveilleux sans fioriture, riche en péripéties avec des personnages ultra attachants. Une pépite !
    - Manon


  • Conseillé par
    8 décembre 2022

    Algérie

    J’ai eu un peu de mal avec le style de l’auteure : très factuel. J’ai même failli abandonner, la vie de Tarek, berger algérien qui se marie avec son amour d’enfance et qui part travailler en France à l'usine, n’était pas un sujet super passionnant.

    Et puis, Tarek part travailler à Rome, dans la villa Cardinal, un lieu hors du monde et de la vie grouillante. J’ai trouvé un peu de poésie dans ce lieu de repos pour Tarek. Un lieu plein d’œuvres d’art. J’aurais aimé qu’il y reste toute sa vie et y fasse venir sa famille.

    Un roman qui parle de l’absence du père, l’absence plutôt que la misère.

    Un roman qui, étrangement, parle aussi des Black Panthers et de Frantz Fanon.

    Mais l’auteure n’a pas réussi à me passionner pour ce couple, même si j’ai au final lu leur vie sans déplaisir.

    L’occasion pour elle de parler des troubles des années noires, de la peur des habitants, beaucoup plus que pendant la guerre d’indépendance.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la maison de Tarek et sa femme, avec la terrasse sur le toit, fruit des années d’exil de Tarek.

    https://alexmotamots.fr/au-vent-mauvais-kaouther-adimi/


  • 25 août 2022

    Très beau roman où Kaouther Adimi peint les portraits de ces 3 personnages avec beaucoup de délicatesse

    Dans un petit village, à l’Est de l’Algérie dans les années 20, naissent Tarek, Saïd et Leïla. Amis durant toute leur enfance, la vie va les séparer : Leïla est mariée de force très jeune, Tarek est berger et Saïd, part faire des études à l’étranger. Arrivera la 2nd guerre mondiale, qui chamboulera tout. Au retour, Tarek osera demander la main de Leïla, Saïd, lui deviendra un homme de lettres. Viendront ensuite la guerre d’Algérie, puis les années 70 où de nombreux Algériens partiront en exil pour subvenir aux besoins de leur famille. Très beau roman où Kaouther Adimi peint les portraits de ces 3 personnages avec beaucoup de délicatesse, en racontant ces moments de l’histoire qui ont changé son pays.


  • Conseillé par
    19 août 2022

    Famille altérée par la guerre

    La mère de Tarek est veuve, muette, accepte d’allaiter Saïd à sa naissance. Les deux garçons grandissent ensemble « à la vie, à la mort ». Puis, Saïd part à la guerre, un jour sans fin qui dure 3 ans ; Tarek reste au village en tant que berger. Leur amour s’appelle Leila et la romance qui entoure ces trois destins est marquée par l’histoire de l’Algérie.

    Le vent mauvais se répand : la peur de l’islamisme, le mépris pour les Nord-Africains au combat, l’apparente trahison qui touche Tarek et Leila ; dans un pays avide d’indépendance.

    Récit émouvant, fluide à la lecture, dont les protagonistes captivent l’attention.

    « Nous tairons les cauchemars et ferons mine d’ignorer que le pays tout entier a basculé dans l’horreur »