Mon frère, ce zéro

Mon frère, ce zéro

Colin Thibert

Héloïse d'Ormesson

  • 1 mars 2021

    Ils sont trois loosers magnifiques, touchants, ridicules, tellement pathétiques qu’on les imagine
    volontiers sortis d’un film de Kervern et Delepine. Antoine, chômeur, ex-syndicaliste à la fibre écolo,
    et son ami Canard, une brute toxico, ont mis au point le plan infaillible pour sortir de leur misère
    crasse : Kidnapper le frère jumeau et autiste d’un milliardaire et lui faire vider la totalité de ses
    coffres. Le troisième lascar, Jean-Jacques, gourou gauchiste à dreadlocks, plus attiré par les banques
    suisses que par le sort de ses concitoyens, prend la direction des opérations. S’ensuit un road-movie
    poilant truffé de dialogues savoureux et de personnages déjantés, psychiatre vénal, détective véreux,
    homme d’affaire égocentré, trader aux dents longues, de vrais prédateurs auprès desquels les trois
    larrons font figure d’agneaux. Une farce truculente sur la fascination redoutable qu’exerce l’argent,
    que l’on soit riche ou pauvre.
    In Page des libraires - Hiver 2021


  • 22 février 2021

    Menée avec un sens inné du burlesque, cette échappée rocambolesque vous fera rire et frémir... Désopilant !
    - Guillaume -